Faites jouir Gina dans son bureau au numero pour baiser

numero pour baiser jeunette gros seins

Je suis une grande joueuse et grande aventurière. J’ai toujours aimé sortir de l’ordinaire ainsi que les sensations fortes. Mais le sexe est aussi une des choses à laquelle je ne peux résister. L’adrénaline, la baise et l’amusement c’est ma vie. Et avec mon numero pour baiser, il est facile pour moi de satisfaire tous ces besoins.

Ici je trouve pleins de personnes qui aiment le sexe et qui ont beaucoup d’imaginations. Mais surtout des gens qui ont l’esprit ouvert et n‘ont peur de rien. C’est avec un numéro pour baiser que j’ai rencontré un homme qui m’a le plus marqué cette année. C’était Brian. Non seulement il m’a fait jouir comme jamais. Mais surtout c’est la première fois que je faisais l’amour au numero pour baiser en dehors de chez moi. J’ai plus qu’aimer.
Brian, voyant mon profil et mes photos a tout de suite accroché. Il m’a d’abord contacté sur le chat de numero pour baiser.

Nous devions faire connaissance avant toutes chose. Comme ça on pouvait savoir les désirs, les fantasmes ainsi que les limites de l’un et l’autre. Comme je l’ai dit je n’ai pas de limite et j’accepte tout. Et pour lui tant qu’on était discret ça lui convenait.

C’est-à-dire pas d’appel chez lui. Le fait qu’il soit marié me donnait un frisson d’excitation. La peur d’être découvert me donnait encore plus envie qu’l termine dans mon lit. Il m’explique que sa femme était jolie et douce mais elle n’était pas ouverte à tout. Elle préférait la simplicité au sexe hard. Elle n’aimait pas l’amour dans le cul. C’est pour ça qu’il a décidé de voir dans un numero pour baiser pour trouver son bonheur. Et il m’a trouvé moi. Et c’est sur je l’enverrai au septième ciel. Moi ça ne me dérangeait pas une bite dans mon cul. Excepté ça, j’ai aussi appris qu’il était le patron de sa propre boîte. Tout en discutant des photos pour s’exciter un peu plus.

Quel numero pour baiser attends-tu ?

numero pour baiser jeunette gros seins
Gina a le feu au cul. Son numero pour baiser est à ta portée !

J’ai reçu des photos de lui avec juste un caleçon. C’était tout à fait mon genre. Pas trop maigre ni trop musclé. Il avait des muscles là où il fallait. Un corps bien dessiné qui donnait envie de caresser et de lécher avec une langue. Une aussi où l’on y voyait sa bite. Pas très grosse mais extrêmement épaisse. Et comme je suis assez serrée ça promettait d’être vraiment bien. Pour lui j’ai aussi envoyé quelques photos nues de moi. Ma chatte que j’écartais avec deux doigts. Ainsi que moi à quatre pattes le cul vers l’objectif. Ce qu’il a vu lui plaisait apparemment car il me proposa un rendez-vous au 0895 895 869, mon numero pour baiser. Étant donné qu’il avait sa femme chez lui.

C’était impossible qu’on couche ensemble le soir ou la nuit. Il en proposa donc un le matin. J’ai hésité pendant un instant car moi-même je travaille, en tant que secrétaire. Mais j’avais mon propre bureau, assez loin des autres. Il n’y avait que d’infimes chances que quelqu’un nous surprenne. Étonnamment, ça m’excitait encore plus. J’acceptais ce défi. Mais j’acceptais surtout car tout ce que je voulais c’est sentir sa queue en moi. Ça depuis que j’ai vu ses photos.

Le sexe toujours omniprésent

Ce jour-là j’arrivais tôt au bureau. Mon boss était en réunion en dehors de nos locaux toute la journée. Donc j’avais le champ libre pour faire ce que je veux. Pour bien être à l’aise lorsque Brian m’appellera je me préparais. J’enlevais tous les objets sur mon bureau. Ordinateur, téléphone fixe, cadre, calendrier. J’ai déplacé quelques meubles pour plus d’espace. Enfin je sortais les quelques affaires que j’avais ramené avec moi, pour que le plan cul se passe bien. Gode électrique et simple, plug et un lubrifiant cannelle. Mon gout préféré. Et les déposais sur e petite table basse en face de mon canapé. D’ailleurs je m’y installais pour être bien à l’aise.

Enfin pour mes vêtements. Je portais une jupe crayon nude qui moulait bien mes cuisses et mes fesses. Ainsi qu’un haut en fine mousseline assez transparent. Tout me voyant comme ça bandera. J’ai même envoyé une photo de moi dans ses habits pour exciter un Brian avant l’appel. Et pour les sous-vêtements. Je n’en avais pas mis tout simplement. Ma chatte mouillait rien qu’en y pensant. Mon téléphone sonna. Il me dit directement que on lui envoyant cette photo, il avait encore plus envie d’arracher mes habits. Sa voix était à la fois grave et douce. Je lui répondis que j’étais à sa disposition et qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de moi. Je m’excitais rien qu’en l’entendant. Il m’explique que lui aussi était au travail. Et que ça lui plairait bien de me voir nu, jambes écartées sur son énorme bureau en palissandre. Moi je voulais le caresser et sentir comment ses couilles étaient lourdes.

Des préliminaires ça te dit avant de niquer ?

Je commençais à avoir chaud, j’enlevais mon haut est ma jupe. Tout en échangeant des mots pervers. Il disait que ses mains caressaient mes seins les appuyaient. Avec mes mains je faisais exactement ce qu’il me décrivait. J’avais un peu d’huile de massage que je versais sur moi. Quant à moi je passerai ma langue sur tous les muscles de son corps jusqu’à sa bite. Là je le lécherai puis le sucerai. Il me disait de continuer. Je mettrais ensuite ses deux boules dans ma bouche.

Son souffle devenait plus court. Et il me dit qu’il bandait à en faire mal. Moi aussi j’étais excitée, j’avais hâte qu’il me prenne sur mon numero pour baiser, et me pénètre. Il me dit qu’il allait passer aux choses sérieuses et me prendre. Je me caressais le clito. Alors j’entendis sa fermeture glisser. Il commençait à se masturber il gémissait. Brian voulait me pénétrer fortement. Quant à moi je pris mon gode, y mettais un peu de lubrifiant et l’enfonçait dans mon vagin. Je le faisais aller et venir.

Le plaisir montait de plus en plus. Brian grognait tandis que moi je poussais des cris sensuels. Il me dit qu’entendre ça lui donnait encore plus de sensations. Puis d’un coup l’orgasme arriva. Je tremblais de tout mon corps. C’était vraiment intense que même mon corps a failli ne pas le supporter. De l’autre côté je l’entendais se vider, et j’entendais aussi un soupir de satisfaction. Il me dit que c’était vraiment bien. Il fallait recommencer. On l’a refait le jour même trente minutes après la première fois. Mais la seconde fois il me prit par le cul. Et c’était mille fois mieux que le début. Depuis Brian m’appelle souvent pour un petit plan cul discret.

0895895869

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *